En 2022, on espère relancer les conf’.
On espère se réunir à nouveau, pour entendre des personnes nous parler de leur vécu et y porter une analyse politique. Parce que les conférences gesticulées, c’est ça : le partage de ce qui, face à des normes ou des oppressions, permet de reprendre le contrôle, de trouver sa place, de s’émanciper !
Et on se dit qu’en 2022, on aura besoin de ça aussi !

Pour se faire, deux options :

On peut aller écouter des conférencièr·e·s et s’inspirer de leurs analyses.
Pour ça, on vous propose
trois rendez-vous en mars, à 19h, à la Maison citoyenne

Le 8 mars,
Françoise Poujoulet joue
“La fleur de l’âge”

« Passée la cinquantaine, Françoise s’interroge sur cet âge qui fait peur à de nombreuses femmes. Peur des conséquences physiologiques, physiques et psychiques engendrées par la ménopause, mais peur aussi d’être aspirée par le vortex de l’invisibilité sociale qui touche les femmes de cet âge-là. »

Le 14 mars,
Stéphanie Félix joue
“Graine d’Ivraie”
« Une nullipare raconte comment un concombre a changé son regard sur la fertilité et le vivant et l’a amené à re-questionner son parcours de femme pour découvrir l’écoféminisme. »

 

Le 22 mars,
Angéline Mocochain joue
“Jonglage écologique”
« Petite fille de paysan et fille d’agriculteur et professionnelle dans un quartier populaire, Angéline questionne la place des classes sociales et des politiques dans le rapport à l’écologie aujourd’hui. »

 

Mais on peut aussi « Devenir conférencièr·e gesticulant·e » !

Au cours d’un stage de 4 semaines qui aura lieu entre mars et septembre 2022, au sein d’un collectif d’une dizaine de stagiaires, à vous de travailler votre vécu pour en faire un objet subversif et partageable.

La page dédiée du site contient tous les détails techniques et d’anciens stagiaires témoignent en vidéo. Et surtout, ces rendez-vous de janvier sont pensés pour vous permettre d’échanger avec les gesticulantes et l’équipe de formation. Vous pourrez ainsi leur poser toutes vos questions et lever les derniers freins qui vous empêchent de vous lancer !

Le bar de la Maison Citoyenne sera ouvert et on pourra prendre le temps de discuter de la formation, du processus, de ce que ça signifie, génère, crée… !

Pour vous donner un avant-goût de ce qu’on peut vivre pendant un tel stage, on vous propose également un atelier « Gesticule ton anecdote » le samedi 26 mars entre 14h et 17h.

Partager des récits, sentir ce que la confrontation de récits génère d’analyse politique, vivre ce que le collectif apporte au travail de ce vécu… Bref, un temps court, pour essayer !